10 septembre 2008

Celebrity_by_complejo

Trois mois sans écrire... ce n'est pas nouveau. Cela fait un moment que je n'écris pratiquement jamais ici, je ne viens même plus voir ce qu'il se passe.
Après m'être fait larguée par celui que je pensais être l'homme de ma vie (ou quelque chose d'approchant), je me dis que je ne peux plus me complaire dans mes malheurs, mon mal de vivre ou autres lubies de dépressive.
Je n'ai plus d'amoureux, plus personne à prendre dans mes bras, à embrasser, plus personne pour me prendre dans ses bras, plus de texto le soir avant de m'emdormir, plus personne pour me dire que je suis la meilleure.... Ca a été dur, ça l'est toujours. Rester persuadée qu'il reviendra, tout en sachant qu'il a une copine qu'on imagine banale et insignifiante naturellement. Se dire que pour qu'il me trouve une remplacante si vite, je n'ai jamais du beaucoup compter.
Mais tout ça c'est fini. Oh bien sûr je pense toujours à lui mais j'essaye de ne plus parler de lui. Moins je parle de lui, moins je pense à lui, mieux je me porte. J'ai décidé de m'y tenir un minimum, surtout en ce moment où j'ai vraiment envie de ne pas parler de lui. C'est tellement rare, je dois m'y tenir.
Mais aussi j'ai découvert d'autres blogs. Des blogs de filles comme elle qui font un billet avec et sur trois fois rien, et qui nous donne le sourire avec ces trois fois rien. Des filles qui ont pour passion la mode et/ou l'art et dont la lecture m'a tellement fait de bien que, même si nous ne nous connaissons pas, je leur suis reconnaisante. Des filles sympathiques qui ne se laissent pas dérouter par un garçon capricieux et instable. Des filles qui montrent qu'on peut être bien avec un dressing et des copines. Et ça, tout le monde l'a. Je n'insinue bien sûr pas qu'elles ont tous les jours, toutes les heures, le sourire aux lèvres. Elles sont comme tout le monde. Mais ce qui me plaît c'est qu'elles ne se lamentent pas sur leurs malheurs sur leurs blogs. Et au lieu de plomber notre journée avec des textes sombres et torturés, elles nous donnent la pêche, le sourire et l'envie de dire merde à ce qui nous fait pleurer.
Je veux du superficiel, des textes joyeux. je veux être une fille épanouie, qui a des bonheurs simples. Une fille qui passe des soirées à parler chiffons avec ses copines, et pas des soirées à se morfondre sur un idiot.

Posté par Cosmicdancer à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Trois mois sans écrire... ce n'est pas nouveau.

Nouveau commentaire