27 décembre 2007

He wrote my name on the red telephone box

Au regret de te dire que je m'en vais...

Mais finalement non. Je reste. Et toi aussi. Nous sommes tous les deux là, au même point qu'il y a bien longtemps.
C'est peut-être mieux pour nous deux une relation comme ça, à distance, des moments passés ensemble une fois par mois... Avec des hauts et des bas, les défauts de l'autre qu'on accepte parce qu'aprés tout, cet autre, on l'aime pas mal. Des disputes qui ne finissent pas par une rupture tous les 15 jours. Une relation qui ressemble un minimum à quelque chose en fait.
Quant à ce qu'il se passera aprés, ne surtout pas y penser. Parce que bien sur, je ne conçois cette façon de faire que provisoire. Pour moi, il n'est pas possible que cela continu comme ça des années. Je n'attendrais pas 3 ans que tu daignes me rejoindre.
Mais je ne préfère pas aborder le sujet, avec toi ou avec moi-même. Qui sait ce qui se passera. Cela m'a trop joué de tour de me poser des questions sur l'avenir.

PageImage_146690_728895

Posté par Cosmicdancer à 19:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur He wrote my name on the red telephone box

    j'espère que tout continue d'aller bien.il a fini par comprendre qu'il aurait pu passer à côté de quelque chose. je t'embrasse

    Posté par cecilia, 07 janvier 2008 à 21:14 | | Répondre
  • C'est vrai,quand on peut ne pas trop se poser de questions faut le faire.
    Savoure!
    bises

    Posté par dame mariane, 08 janvier 2008 à 13:02 | | Répondre
  • faut pas trop se saturer la tête de questions, c'est sur.
    en tout cas profite pendant que ça a pas l'air trop compliqué ...

    Posté par Fury, 20 janvier 2008 à 19:15 | | Répondre
  • Sans lien avec ici, mais avec Prostitute.

    Bien sur que les hommes sont cycliques et j'en suis la plus belle preuve. Les hommes n'ont que des travers dans lesquels ils retombent sans cesse, pour le seul plaisir d'avoir mal, de faire mal, de vivre. Et quand ils sortent de leurs travers, au fond, ils s'ennuient et y retombent. Pour etre dedans, c'est pas plus facile pour nous que pour vous.

    Posté par L'aveugle., 17 juin 2008 à 16:52 | | Répondre
Nouveau commentaire